Skip to content

Euthanasie : faire croire que la mort est une fête

Emmanuel Macron s’est dit « favorable à titre personnel au modèle belge » sur l’euthanasie. Quel est l’exemple de nos voisins qui semble plaire à nos dirigeants ?

Partage

© Romée de Saint-Céran

Emmanuel Macron s’est dit « favorable à titre personnel au modèle belge » sur l’euthanasie. Quel est l’exemple de nos voisins qui semble plaire à nos dirigeants ?

Il y a tout juste 20 ans, le 28 mai 2002, la Belgique est devenue l'un des premiers pays à légaliser l'euthanasie « pour des situations exceptionnelles ». Alliance Vita a fait les comptes sur ces 20 ans d’euthanasie. Elle parle de « 2 699 euthanasies en 2021 soit un décès sur quarante en Belgique », c’est-à-dire une multiplication par dix en vingt ans. On ne peut donc pas affirmer que les règles prévues au départ aient été respectées. Alliance Vita dénonce « un glissement vers l’acceptation de cas d’euthanasies pour des pathologies mentales ou des polypathologies avec un laxisme choquant quant à l’appréciation de l’incurabilité et de la notion de souffrance ». [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest