Skip to content

Hey June : l’anti-héroïne qui vous sauvera

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Hey June, par Fabcaro et Evemarie
L'humour cinglant de Fabcaro frappe à nouveau après Zaï Zaï Zaï Zaï (2015) ou le génial Open Bar (2019), l’auteur s’associant cette fois-ci à l’illustratrice Evemarie pour créer June. June, ça pourrait être votre voisine, votre pote à son compte, vous-même ou un beau concentré des pires tares de chacun des collaborateurs de L’Incorrect. Le livre nous expose le quotidien d’une trentenaire illustratrice, célibataire (ou en relation avec son ours en peluche), légèrement fauchée, poursuivie par son banquier, légèrement siphonnée aussi, aux répliques totalement incorrectes. Vingt-quatre heures de la vie de June, c’est beaucoup de cigarettes, un café dégueulasse, des clients insupportables, un déjeuner déprimant en famille, une copine à la masse et une soirée emmerdante. Cette anti-héroïne nous est étrangement familière ; surtout, on rêverait d’avoir une répartie aussi franche que la sienne dans certaines situations. En soirée, elle invente le « Mochito »: « C’est un comme un mojito mais avec quelqu’un qui fait chier » et à un type qui lui annonce « Je fais des installations conceptuelles autour du thème de la transversalité post-moderne », elle répond avec toute sa sincérité : « Moi aussi, je galère ». Merci June ! [...] Suite dans le numéro 31 de L'Incorrect et en ligne pour les abonnés.
La suite est réservée aux abonnée. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This