Skip to content

Jean-Frédéric Poisson joint la vox populi à la vox Dei

S’il fallait faire un reproche à Jean-Frédéric Poisson, c’est de cultiver son côté racinien : il fait de la politique tel qu’il voudrait qu’elle soit, et non en s’adaptant à de ce qu’elle est devenue. Voilà qu’au peuple en colère, il parle institutions !

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Benjamin de Diesbach pour L’Incorrect
Jean-Frédéric Poisson l’a annoncé mi-juillet dans un entretien à Valeurs actuelles : il sera candidat à l’élection présidentielle de 2022. « Au nom du peuple », comme dirait quelqu’un d’autre ? En quelque sorte. Au nom et au service du peuple français qu’il entend bien persuader qu’il n’est pas de changement possible, que toutes les promesses sont vouées à être enterrées si on ne procède pas, au préalable, à une profonde réforme institutionnelle. Il l’expose longuement dans un ouvrage qui paraît mi-octobre aux éditions du Rocher et s’intitule justement : La Voix du peuple. [...]
La suite est réservée aux abonnées. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This