Skip to content

La Bibliothèque du jeune européen : notre critique

Si l'intention de cette Bibliothèque est louable, elle pèche manifestement par l'omission de la tradition catholique, depuis la Bible jusqu'aux enseignements des Pères de l'Église. In principio erat Verbum.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Le Rocher
Se proposant de ré-anoblir le politique par la transmission des grandes œuvres, cette bibliothèque remplit tout à fait son objectif et réussit à brosser un très large panorama de la pensée européenne, dans le temps et dans l’espace. Mais le choix des textes interroge. Certes, les auteurs préviennent que le lecteur risque d’être « déçu de l’absence de tel ou tel auteur de son goût ». Notre problème est plus essentiel : comment penser l’Europe sans la Bible, les pères de l’Église et les encycliques ? Proudhon ne disait-il avec justesse « qu’au fond de la politique nous trouvons toujours la théologie » ? [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest