Skip to content

La future élite de la France est pourrie

Un vote fictif pour la présidentielle a récemment eu lieu à l’ESSEC et dans différents Sciences Po. En déconnexion totale avec l’opinion générale, les résultats interrogent sur la composition de la future élite française.

Partage

s sondages. Suivent Emmanuel Macron (15,2%) et Yannick Jadot (11,8%). On est très très loin du trio de tête envisagé par les sondages, d’autant que seulement 0,2% sépareÉric Zemmour (4,9%) de Philippe Poutou (4,7%) ou Marine le Pen (1,7%) d’Anne Hidalgo (1,5%). En tout, la droite qui représente plus de 40% des suffrages n’arrivent qu’à 9,4%. A contrario, l’ensemble des candidats de gauche est estimé à moins de 25% dans l’opinion générale, contre plus de 65% dans ce suffrage ! Des écarts immenses avec la réalité qui peuvent évidemment être expliqués par l’âge, mais qui dévoilent aussi l’esprit profondément ancré à gauche de ces jeunes, très loin des questions d’immigration ou de la survie de la France. Pas grave, ils formeront l’administration et les cabinets du centre large dans le futur. [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest