Skip to content

La Manif Pour Tous : « Les catégories modestes sont sensibles au bon sens que nous portons »

La Manif Pour Tous a commandé un sondage pour connaître la sociologie et l’orientation politique de ses sympathisants, répartis en quatre blocs. La présidente Ludovine de la Rochère commente les résultats pour L’Incorrect. Entretien.

Partage

© Bloody Winston
Vos sympathisants sont répartis entre quatre blocs presque égaux : Emmanuel Macron, Valérie Pécresse, Éric Zemmour et Marine Le Pen. Est-ce une surprise ? Nous avions déjà fait plusieurs sondages durant la dernière présidentielle. Nous ne sommes pas surpris pour la droite de l’échiquier politique. La part qui se situe chez Emmanuel Macron est plus étonnante au regard ce qui a été fait sous son mandat. À vrai dire, nous le sentions. Nous avons vécu l’échec de François-Xavier Bellamy aux Européennes. Les questions de sociétés sont un vrai sujet, mais que d’autres sujets prennent le pas. De fait, certains sympathisants comptent voter Emmanuel Macron alors qu’ils avaient voté François Fillon en 2017. Ils considèrent que Macron est très bon sur le plan économique, et ne voient pas l’intérêt de Valérie Pécresse par rapport à lui, étant donné qu’elle n’en est qu’une copie. Emmanuel Macron est très à gauche sur le plan sociétal, mais pas sur le plan économique. Chez les « très proches » de votre mouvement, les partisans d’Éric Zemmour sont surreprésentés. Est-ce le candidat avec le discours le plus ferme en la matière ? Il est certain que dans la manière de l’exprimer comme dans le contenu, Éric Zemmour est clairement le plus ferme. Il veut notamment supprimer la PMA sans père, alors que Marine Le Pen, qui est la plus proche de lui à bien des égards, ne compte pas revenir dessus. Par ailleurs, il parle très régulièrement de ces sujets. Il est extrêmement choqué par la transidentité par exemple. On voit très bien la correspondance chez Éric Zemmour avec l’ancien électorat de François Fillon, intéressé par l’idée de reconstruire ce qui a été détruit. Finalement, c’est un électorat conservateur. [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest