Skip to content

L’école et la racaille

À Combs-la-Ville, une enseignante a été agressée par l’un de ses élèves. Face à ces scènes devenues quotidiennes, les pouvoirs publics sont totalement impuissants à cause du laxisme judiciaire et d'un pédagogisme fumeux. Tant pis pour les Français.

Partage

© Capture d'écran BFM TV

L’agression en pleine classe d’une enseignante par un élève à Combs-la-Ville, ce vendredi 8 octobre, le tout filmé et largement diffusé sur les réseaux sociaux, constitue un scandale autant qu’une honte. Il s’agit d’un drame personnel pour la professeure qui a eu à subir cette violence et cette humiliation. Il s’agit aussi d’un drame pour notre nation, dans la mesure où nous ne sommes pas en présence d’un fait malheureux mais isolé, comme tente pourtant pitoyablement de le soutenir le rectorat, mais d’un phénomène répandu. Nous sommes confrontés à un avilissement de notre système éducatif livré aux agressions. Ce constat a été formulé, répété, dénoncé depuis de longues années, sans que nos gouvernants successifs et en dernier lieu monsieur Blanquer, ne parviennent à y mettre fin.

Au-delà de l’émotion qui nous remplit face à un tel acte, une question fondamentale se pose. Comment notre pays a-t-il pu en arriver là ? Comment la France, qui dépense des sommes gigantesques pour l’éducation, qui possède l’un des systèmes scolaires publics parmi les plus coûteux du monde, se retrouve-t-elle confrontée à un tel fiasco ? [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest