Skip to content

Les amours d’Anaïs : notre critique

Dans Les amours d’Anaïs, Charline Bourgeois-Tacquet met en scène une jeune Parisienne un peu paumée sur le plan sentimental. Un film très caricatural et franchement mauvais, hormis de rares belles séquences.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Les Amours d'Anaïs
Anaïs est une jeune Parisienne égarée dans sa vie professionnelle et sentimentale. Incapable d’attachement, elle finit par faire une rencontre décisive avec Émilie, une écrivaine de presque trente ans son ainé. Ce film est une bouse parsemée d’éclats. Comptons-les : la mélancolie joyeuse du regard bleu de Valeria Bruni-Tedeschi ; une scène d’amour très réussie, à la fois tendre et sauvage ; de beaux plans sur la mer bretonne ; et un propos intelligent bien qu’assez verbeux sur la puissance du désir. [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest