Skip to content

 Les critiques musicales de juin

Chaque mois, L’Incorrect sélectionne pour vous le meilleur et le pire de l’actualité culturelle. Perles rares ou navets survendus, authentiques exploits ou pathétiques arnaques, ici se poursuit l’ambition de distinguer. À rebours de la tyrannie du médiocre, du politiquement convenable et du consensus, nos critiques vous redonnent le sens des hiérarchies. Place aux critiques musicales de juin.

Partage

© Louis Lecomte pour L'Incorrect

Psychédélisme polyphonique

Bords de terre – Dubhe, Quatuor Horzines Stara, Vlad Productions / InOuïe Distribution, 14,99 €

Quatre voix en polyphonie, un violoncelle qui se prend pour une basse pop, des percussions rebondissant sur le phrasé d’un accordéon insolent, et une guitare pour cimenter ces fondations ! Inclassifiable et captivant, le quatuor Horzines Stara présente Bords de Terre – Dubhe, une œuvre protéiforme qui bouleverse les codes de la polyphonie tout en en conservant l’empreinte mystérieuse et sacrée. L’adolescence rock et le culot artistique des quatre musiciennes les ont menées à tout brasser sans scrupule : chanson française, tradition d’Europe de l’est, rivages psychédéliques et même tranches du passé : « Dans nos recherches d’identité, nous avons questionné le passé. Nos vieilles, nos vieux. Celles et ceux qui nous ont élevé. Il y a les traditions de l’Est et les révolutions de l’Ouest. Inspirées par ces mouvements, nous créons notre langage poétique et musical ». Des Bords de terre progressifs, des boucles oniriques à partir de Dubhe - Alpha Ursae Majoris – la deuxième étoile la plus brillante de la constellation de la Grande Ourse. Libre et stellaire. Alexandra Do Nascimento


Tribulations Intérieures

Hals, Oum & M-Carlos, MDC / Believe, À partir de 5,99 € (en téléchargement)

Peur, désir, confusion, acceptation, vérité, rêve et empathie... Sept chapitres aux humeurs fluctuantes font de Hals un projet véritablement alternatif pour Oum l’atypique. La compositrice-interprète marocaine évolue dans l’électro retenue et feutrée du saxophoniste cubain M-Carlos. Envie et recherche du son priment. Pendant qu’un florilège d’émotions complexes générées par l’épisode 2020 enlèvent le tout ! « Des états expérimentés depuis la crise sanitaire qui continuent de nous traverser avec une intensité variable et un aspect inédit. Nous l’exprimons consciemment ou inconsciemment d’autant de manières nouvelles dans l’espace intime, professionnel ou social. Pour chacun des sept actes de la pièce, le noyau texte et base musicale laisse le champ libre à diverses possibilités d’interprétation sur scène. » Surprenant : à découvrir les titres à l’aveugle et dans le désordre, ce n’est pas garanti que l’on parvienne à attribuer les bons ressentis aux bons morceaux. Deux orfèvres cisèlent des tribulations intérieures, sans rien d’attendu ni édulcoré. ADN [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Aidez L’Incorrect, faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire Credofunding, vous pouvez obtenir une réduction d’impôts de 66% du montant de votre don.

Choisissez le don en ligne en réglant par carte bancaire ou par virement avec le lien ci-dessous ou par chèque, à l’ordre de Fonds de Dotation CredoFunding, à l’adresse suivante :

Fonds de Dotation CredoFunding – L’Incorrect
41 rue Laure Diebold
69 009 LYON

Pin It on Pinterest