Skip to content

Mitterrand vit à la Kohl

En juin 1984, les cérémonies commémorant les quarante ans du Débarquement s’étaient déroulées en l’absence d’Helmut Kohl.

Partage

© DR

Comme le rappelle Georges Saunier, il était indispensable, pour l’Élysée, de « trouver une solution au problème de l’absence d’Helmut Kohl lors des commémorations du débarquement de juin 1984 ». Un geste avait été envisagé entre les deux chefs d’État à l’occasion d’une promenade commune sur les plages du Débarquement le 7 juin 1984 mais l’idée avait été abandonnée. Le geste aura finalement lieu le 22 septembre 1984, devant l’ossuaire de Douaumont, pour commémorer les morts de la Première Guerre mondiale.

Spontanée ou mise en scène, mais investie d’une charge émotionnelle extrême, la poignée de main entre Mitterrand et Kohl devient fondatrice du mythe du « couple franco-allemand ». Le geste ne contribue pas seulement à relancer le projet européen, il en fait un véritable credo, donnant naissance à un catéchisme européen impossible à contester[...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest