Skip to content

Parlez-vous le Zillenial ?

Triste rejeton d’une génération biberonnée aux réseaux sociaux et soucieuse de sa « e-reputation », le « djeun’s » né entre la fin des années 90 et 2010 parle souvent un langage sibyllin qui exclut de fait ses aînés. Peuplé d’anglicismes barbares, d’acronymes étranges et d’abréviations issues de l’univers d’internet et du « dating », son vocabulaire est une jungle dans laquelle il n’est pas toujours facile de se retrouver, d’autant plus lorsque l’on a passé la trentaine. Ce jargon est aussi l’expression d’une époque pétrie de superficialité et d’idéologie woke. Petit florilège des expressions les plus fleuries de la génération Z.

Partage

© L'Incorrect

AIGHT : au lieu du traditionnel Ok, le jeune de la génération Z préférera – sans doute par snobisme – utiliser ce mot étrange, contraction de l’anglais « all right ».

ATM (« At the moment ») : sert à désigner l’instant présent.

BAE (ou « Before anyone else ») : meilleur pote, dulcinée ou membre de la famille pour lequel on a une attirance particulière.

BLAST : blaster quelqu’un, c’est répondre de manière sèche et directe à un interlocuteur

BRB (ou « Be right back ») : se dit lorsque l’on s’absente temporairement d’une conversation sur internet

FIRE : en utilisant la métaphore du feu, le « zillenial » désigne ainsi tout ce qu’il juge « cool » ou tout simplement digne d’intérêt. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest