Skip to content

Publicité à Lyon : quand les écologistes ont de bonnes idées

Ils n’ont pas la lumière à tous les étages et pourtant, les écologistes ont parfois des illuminations. En effet, la métropole de Lyon a récemment pris un règlement limitant la place de la publicité dans l’espace public.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Capture d'écran

Dès 2018, sous le mandat de Gérard Collomb, les discussions avaient commencé. Malgré une volonté générale d’avancer sur le dossier, la lenteur des délibérations avait conduit à l’abandon du sujet de la publicité. Cependant, peu de temps après son élection, le maire Grégory Doucet a repris les choses en main.

Fin 2021, la mesure est adoptée : reste à la faire « redescendre » dans toutes les communes de la métropole lyonnaise. Et ce 27 juin, devant l’ensemble des résultats qui approuvaient le règlement à 75 %, il a été définitivement adopté.

Une perte d’argent, une décision doctrinaire, ont fustigé certains. Sur les réseaux sociaux, on a vu rappliquer l’ensemble des droitards stupides cherchant à critiquer sous n’importe quel prétexte les écologistes. On condamne leur propension à interdire, leur inaction sur la sécurité, mais aucun compliment qui saluerait une décision profondément de droite. Déjà, durant sa campagne présidentielle, Jean-Luc Mélenchon appelait au retour de la tranquillité, au silence, à la paix visuelle. Une forme de sérénité antimoderne que tous avaient applaudie. Le règlement du maire Grégory Doucet va ainsi dans ce sens : fin des publicités sur les bâches de chantier, sur les toits, extinction des enseignes lumineuses la nuit et réduction du nombre et de la taille des panneaux publicitaires, particulièrement dans les zones scolaires où ils deviendront presque absents. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest