Skip to content

Sélectron des réflexes de sécurité

Puisque nos rues et nos transports sont le théâtre régulier de meurtres, tabassages et viols en réunion, puisque les récidivistes bénéficient de libérations anticipées, L’Incorrect a sélectionné les principaux réflexes de sécurité à adopter, surtout si vous êtes une femme.

Partage

© Unsplash

18 – Jamais d’écouteurs dans la rue. Lorsque vous écoutez de la musique ou que vous parlez dans vos écouteurs, vous n’entendez pas ce qui se passe autour et derrière vous, vous êtes donc particulièrement vulnérable. Un agresseur peut y voir une occasion de surprendre sa victime. Avec ou sans musique c’est donc une très mauvaise idée.

17 – Éviter les petites rues lorsque cela est possible, en particulier le soir, la nuit et tôt le matin.

16 – Les agresseurs se postent là où vous ne pouvez pas les voir de loin : sous le porche d’un immeuble, une entrée de parking ou de laverie par exemple. Aux heures où les rues sont désertes, ne pas hésiter à longer la route plutôt que les bâtiments.

15 – Évitez à tout prix les parcs et jardins, le soir, la nuit et tôt le matin.

14 – Évitez les parkings.

Lire aussi : Les (vraies) oppressions contre les femmes à travers le monde

13 – Soyez également attentive dans les halls d’immeuble, ne pas vous faire suivre jusqu’à votre étage par un type que vous n’avez jamais vu. Laissez-le passer devant, faite semblant d’appeler quelqu’un ou d’envoyer un texto jusqu’à ce qu’il se barre. Également évitez si possible de prendre l’ascenseur avec un inconnu. 

12 – Dans le métro, mettez-vous dans le premier wagon derrière le chauffeur.

11 – Sur le quai du métro, ne vous approchez pas du bord (afin d’éviter le « suicide altruiste » et les « pousseurs »). Si le quai est désert, attendez le métro à côté de la borne d’appel (située en général au milieu du quai, gros machin en métal gris ressemblant à un compteur électrique avec un bouton jaune ou rouge) .

10 – Soyez vigilante, éloignez-vous si un type louche s’approche, ne restez pas figée. Comme c’est illégal, ne tenez pas votre spray au poivre dans votre main (caché dans votre sac ou dans votre poche) le doigt sur le pressoir, prêt à être utilisé. N’attendez pas que l’individu soit trop près. Si l’individu est plus proche que la distance de votre bras tendu, ça devient beaucoup plus compliqué. Ensuite quittez les lieux en courant.

9 – Si l’individu est trop proche, hurlez « Au feu ! ». Vous passez pour une dingue, et pouvez potentiellement faire fuir l’agresseur ou du moins le figer le temps de prendre le large. Et s’il ne fuit pas, vous avez plus de chances que quelqu’un vienne, que si vous criez « Au viol ! »

[...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest