Skip to content

Les (vraies) oppressions contre les femmes à travers le monde

Certaines vivent comme une oppression le fait de ne pas avoir de jus de papaye frais pendant leur avortement. Voici des pays intéressants où elles pourraient aller râler.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© DR

Égypte – excision

Sur les 200 millions de femmes excisées à travers le monde, près de 27 millions vivent en Égypte. La terre des pharaons, où la femme était traitée à l’égale de l’homme, a été fortement enrichie d’une culture extraordinaire consistant à mutiler les parties génitales féminines. Aujourd’hui, 91 % des Égyptiennes ont subi l’ablation de leur clitoris, selon l’UNICEF. La plupart des opérations sont désormais pratiquées par des médecins diplômés, dans des cliniques ou hôpitaux agréés. Ce qui ne rend pas les choses plus acceptables : l’acte ne choque tellement personne qu’il est ouvertement réalisé. Le Parlement a voté une loi punissant de 2 mois de prison et 600 euros d’amende l’excision, tout en précisant que la « nécessité médicale » excuse totalement cette mutilation. Les médecins signent désormais un papier supplémentaire avant de priver la demoiselle de son organe.

Maroc – kits de virginité artificielle

Certains pays s’ouvrent à la géniale modernité, et la jeunesse adopte des pratiques sexuelles plus libres. Notamment hors mariage. Au Maroc en particulier, les rapports entre deux adultes consentant hors des liens conjugaux deviennent plus fréquents, mais le poids social pesant sur la virginité féminine ne diminue pas pour autant. La Chine notamment y a vu un marché porteur.

Lire aussi : Comment aime-t-on en 2021 ?

Désormais, vous pouvez trouver sur n’importe quel site généraliste de e-commerce des kits de virginité artificielle. Conçu par des Japonais dans les années 90 pour réaliser certains fantasmes, il s’est démocratisé à toute vitesse lors de l’arrivée d’internet aux pays du Maghreb et du Golfe notamment. Cette abomination permet à la dame de passer le test du sang le soir des noces. Charmant. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest