Skip to content

Têtes de gondole à l’université d’Objectif France

Rafik Smati a réussi un joli coup : l’entrepreneur, qui a fondé Objectif France en 2014, a fait défiler en Provence durant deux jours des personnalités de droite et gauche, dont trois candidats à la présidentielle.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Capture d’écran YouTube

Objectif France avait réuni son université d’été ce week-end aux pieds de la Sainte-Victoire. Au programme, bonne humeur, discours, débats, banquet républicain et vin rosé. Le mouvement, qui est devenu un parti politique l’année dernière, ne cesse de croître depuis 2017, lorsque des cadres fillonistes l’ont rejoint.

Ce n’est pas un hasard : homme d’affaires, Smati n’est pas là pour jouer. L’organisation est millimétrée, les gens produisent des idées, ça tourne. Mais n’allez pas croire que le patron manie la schlague. Il est plutôt du genre à choisir des gens qui ont envie et à les responsabiliser. En témoigne Aurélien Duchêne, étudiant d’à peine 23 ans et pépite intellectuelle, qui a rejoint Rafik Smati quand il en avait 16. Le jeune homme est directeur-adjoint du projet, aux côtés de Patrice Huiban. La première force d’Objectif France tient dans son programme : depuis trois ans, une centaine d’experts ont produit de quoi « faire économiser 130 milliards à l’État sans diminuer ses activités ». C’est presque la moitié du budget de l’État. Nous attendons avec curiosité de savoir comment les troupes de Smati comptent procéder. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest