Skip to content

Place de la comédie : Une Jeanne en pur et pompier à la fois

En 2004, Monica Guerritore, célèbre actrice (elle a joué avec Mastroianni et pour Bergman) et dramaturge italienne, écrit, monte et interprète un seul-en-scène autour de la sainte française.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Fabienne Rappeneau

C’est un grand succès, et en 2020, alors que le spectacle a fini par réunir 300 000 spectateurs en Italie et à New York, Guerritore décide de rendre Jeanne d’Arc à sa chère patrie, profitant pour ce faire du centenaire de sa canonisation. Séverine Cojannot est choisie pour interpréter en français le feu de la jeune sainte brûlée vive.

Avec le poteau du supplice en fond de scène, la comédienne se défend devant les spectateurs, alternant des moments du procès, les souvenirs de sa geste et des envolées lyriques comme consumée en même temps par sa foi, sa mission et son martyre. Séverine Cojannot, complètement habitée par Jeanne, est bouleversante. Elle incarne à merveille cette pureté implacable et tranchante, et à la fois enfantine, de la sainte attachée à l’Église du ciel et confrontée à l’Église militante comme aux manigances politiques de son temps. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest