Valérie Pécresse : un départ dans l’urgence

© France 2

Aujourd’hui le groupe des sénateurs Les républicains s’est réuni au sénat à 14h. Cette réunion a eu lieu à l’initiative de Bruno Retailleau et Gérard Larcher, pour s’assurer qu’aucun sénateur du groupe ne le quitte pour rejoindre Valérie Pécresse. Ils avaient été prévenus par courrier hier soir.

Après la réunion de mardi 4 juin, alors que l’union était de rigueur, Valérie Pécresse avait déjà pris la décision de partir, appelant plusieurs élus LR pour les convaincre de la suivre dans une nouvelle structure politique. Des maires, des députés et sénateurs ont été contactés. Nous sommes en mesure de confirmer qu’aucun sénateur ne la rejoint. D’après nos informations, Bruno Retailleau, sénateur de la Vendée et président du groupe LR au sénat a été personnellement contacté lui opposant immédiatement un non ferme. Autant de portes immédiatement fermées. Prise de court, elle décide d’annoncer son départ précipitamment au 20h, prenant le soin de prévenir quelques minutes avant Gérard Larcher et Nicolas Sarkozy. La présidente de la région Île de France se retrouve extrêmement isolée, seuls quelques élus lui ont emboîté le pas.

Jean Léonetti demeure président par intérim. Les prochaines élections internes auront lieu entre le 12 et le 20 septembre. Pour l’instant il n’y a aps de candidature déclarée. Plus que jamais c’est le flou artistique aux Républicains. Laurent Wauquiez et François Baroin Baroin poussent en interne une candidature de Christian Jacob à la présidence comme l’a révélé notre confrère de L’opinion. Rien n’est joué. La guerre de succession d’un parti en déshérence ne fait que commencer et pourrait se révéler sanglante autour du cadavre.

Journaliste

llecomte@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This