Skip to content

Afrique : la tournée de Macron à Yaoundé et à Cotonou requinque le sentiment antifrançais

Emmanuel Macron a entamé lundi une tournée africaine qui le conduit au Cameroun et au Bénin, avec une courte escale en Guinée-Bissau, un voyage qui alimente la polémique sur son « manque d’égard pour la démocratie ». Si la Guinée sort d’une série de crises et que son président a été bien élu, Paul Biya, le président camerounais, a passé, lui, quatre décennies au pouvoir alors que Patrice Talon a réussi à briser un modèle démocratique béninois longtemps envié.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Capture d'écran YouTube

Au Bénin, un groupe de la diaspora a décrié dans une lettre ouverte ce dimanche « une caution morale et politique » d’un président « qui a réduit au silence son opposition » et en a exilé, vers Paris, les leaders. Arrivé en troisième position avec presqu’autant de voix que Patrice Talon lors du premier tour de la présidentielle de mars 2016, Sébastien Ajavon vit depuis en France où il est officiellement réfugié. Idem pour Léhady Soglo, longtemps influent maire de Cotonou qui a dû « trouver refuge en France » ainsi que pour plusieurs centaines d’hommes politiques et de personnalités publiques du Bénin. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest