Guillaume Zeller L’Indochine sous la terreur japonaise

© L'incorrect

Guillaume Zeller dévoile un pan historique méconnu : l’invasion japonaise de l’Indochine, alors colonie française, et le fonctionnement de la « Gestapo japonaise » Les Français connaissent mal cette page de leur histoire?: quelle est la situation de l’Indochine durant la Seconde guerre mondiale?? L’Indochine, c’est 750 000 kilomètres carrés: au nord le Tonkin, au centre l’Annam, au sud la Cochinchine, plus deux royaumes qui lui sont associés étroitement, le Cambodge et le Laos. Les Européens y sont très peu nombreux – 40 000 dans toute l’Indochine, dont 18 000 militaires – et essentiellement concentrés à Hanoï-Haïphong, à Saigon. C’est une colonie prospère, on l’appelle la perle de l’empire. C’est aussi une position stratégique dans cette région du Pacifique. La France est encore la nation qui a gagné la Première Guerre mondiale, et elle est auréolée de ce succès. Ses armes sont puissantes, et elle est respectée. Néanmoins se dessine une menace au nord depuis l’attaque perpétrée par le Japon en Chine, d’abord en Mandchourie puis à la fin des années 30 vers Pékin et Shanghai. Tchang Kai-Chek est acculé à la frontière tonkinoise, ce qui crée une zone de tension préoccupante. Voilà pour le contexte extérieur. À l’intérieur, les autorités françaises ont à cœur de combattre une série de séditions, nationalistes ou communistes pour la plupart. Les [...] Suite dans le dernier L'Incorrect et en ligne pour les abonnés.
Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

Rédacteur en chef

jdeguillebon@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This