Skip to content

Rue des Beaux-Arts : Duel avec la matière

Découvrir Igor Bitman, c’est plonger dans le Quattrocento et en revenir, mais en revenir enrichi de toute la peinture des siècles qui ont suivi.

Partage

© Igor Bitman – Galerie Barlier

« J’appartiens à une famille que je me suis choisie et avec laquelle je dialogue. » Ses tableaux apparaissent ainsi comme une quête de synthèse. La peinture figurative de Bitman échappe au temps, à l’écume de l’actualité. Certaines de ses toiles nous font penser à des fresques de la Renaissance qui auraient traversé le temps pour nous rejoindre, non restaurées, abîmées, partiellement effacées. L’action du temps a été anticipée pour mieux révéler l’œuvre dès maintenant dans sa part d’immuable. C’est que tout le génie d’Igor Bitman réside dans sa matière.

Lire aussi : Place de la comédie : Une Jeanne en pur et pompier à la fois

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Aidez L’Incorrect, faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire Credofunding, vous pouvez obtenir une réduction d’impôts de 66% du montant de votre don.

Choisissez le don en ligne en réglant par carte bancaire ou par virement avec le lien ci-dessous ou par chèque, à l’ordre de Fonds de Dotation CredoFunding, à l’adresse suivante :

Fonds de Dotation CredoFunding – L’Incorrect
41 rue Laure Diebold
69 009 LYON

Pin It on Pinterest