Skip to content

Rue des Beaux-Arts : Duel avec la matière

Découvrir Igor Bitman, c’est plonger dans le Quattrocento et en revenir, mais en revenir enrichi de toute la peinture des siècles qui ont suivi.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Igor Bitman – Galerie Barlier

« J’appartiens à une famille que je me suis choisie et avec laquelle je dialogue. » Ses tableaux apparaissent ainsi comme une quête de synthèse. La peinture figurative de Bitman échappe au temps, à l’écume de l’actualité. Certaines de ses toiles nous font penser à des fresques de la Renaissance qui auraient traversé le temps pour nous rejoindre, non restaurées, abîmées, partiellement effacées. L’action du temps a été anticipée pour mieux révéler l’œuvre dès maintenant dans sa part d’immuable. C’est que tout le génie d’Igor Bitman réside dans sa matière.

Lire aussi : Place de la comédie : Une Jeanne en pur et pompier à la fois

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest