Tirer la reine



Tandis que remainers et brexiters s’opposent avec toujours plus de férocité sur les modalités de la sortie du Royaume-Uni hors de l’Union européenne, chaque camp cherche à tirer la famille d’Angleterre à soi. Sans succès jusqu’ici. Au matin du 24 juin 2016, l’Union européenne s’est réveillée sans le Royaume-Uni. De manière inattendue, Londres avait décidé, par référendum, de couper ses liens avec Bruxelles. Depuis les négociations piétinent, et brexiters et remainers s’écharpent avec toujours autant de rage sur les bancs de la Chambre des Communes. Une situation telle que la Reine Elizabeth II est intervenue par un discours en début d’année, réclamant aux députés des différents partis de « trouver un terrain d’entente » rapidement. Appelée par plusieurs parlementaires d’entrer dans le débat, « The Queen » ne s’est jamais publiquement prononcée pour ou contre cette sortie du Royaume-Uni de l’Europe. Enfermée dans un rôle d’arbitre impartial depuis 1952, date à laquelle elle est montée sur le trône, sait-on réellement (...) Lisez la suite dans le dernier numéro de L'incorrect, disponible en ligne et par abonnement!
Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

.

frederic.natal@lincorrect.fr

Pin It on Pinterest

Share This