Skip to content

Une semaine comme les autres en France : partout, le trafic de drogue

Le trafic de drogue est au beau fixe en France. Comme d’habitude, ou un peu plus que d’habitude, la quiétude de notre France est troublée par quelques vapeurs de fumée âcre.

Partage

© Valentin Deniau

Une offre exceptionnelle que vous avez manquée. Vendredi 27 mai, une superbe promotion sur la barrette de shit avait été placardée en Essonne : « 20€ acheter, 20€ offert », « 2 jours de folie » titrait l’affiche. Les gars n’ont vraiment pas honte tout de même : faire de la com’ au vu et au su de tous pour des produits illégaux. Ajoutez à cela l’orthographe douteuse de ces poètes contrebandiers, et, étrangement, une grande insécurité qui règne dans le quartier : vous obtenez un joli coke-tail.

Samedi 28 mai, les habitants ont poussé un coup de gueule. Au Mont Saint-Siméon, dans l’Oise, ils se sont accordés pour ne pas aller voter aux prochaines élections législatives. La raison ? L’explosion du trafic et de la consommation de drogue : les seringues dans le bac à sable auront raison de la participation. Étrangement, on vote à 47% pour Mélenchon dans le quartier. Il faudrait un jour faire un sondage pour estimer le vote LFI chez les consommateurs de drogue.

Dimanche 29 mai, dans la petite ville de Martigues dans les Bouches-du-Rhône, une femme enceinte s’est fait agresser. Mais attention, c’était justifié. En effet, elle avait demandé à un dealer d’aller trafiquer loin de sa voiture. Et oui, c’est ce qui a semble-t-il justifié un coup de pied dans le bébé. Le type s’est senti offensé, il ne faisait que se défendre. Et pour faire bonne mesure, rien de tel que de jeter de la caillasse sur la femme et son frère, en les menaçant avec un couteau. Pourquoi tout le monde se promène avec un couteau ces temps-ci d’ailleurs ? [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest