Skip to content
Éditorial d’Arthur de Watrigant : Lui et le chaos

Souvenons-nous. Nous sommes le 1er mai 2017, soit deux jours avant le débat de l’entre-deux tours de la présidentielle. Apparaît alors une vidéo qui en quelques heures explose tous les compteurs, s’incruste dans tous les groupes WhatsApp, inonde les boucles Telegram et se retrouve en haut du panier des recherches sur les réseaux sociaux. Que voit-on? Un psychiatre italien du nom d’Adriano Segatori qui en huit minutes pose un diagnostic argumenté: « Pourquoi Macron est dangereux. » On apprend même quelques jours plus tard que plusieurs membres de l’équipe de Marine Le Pen avaient griffonné quelques notes pour pondre la stratégie gagnante du débat. Raté. N’empêche, un mandat et demi plus tard, quand bien même le toubib se situerait « à l’extrême droite de l’échiquier politique, ce qui pose la question de l’objectivité de son analyse » selon les décodeurs du Monde bien connus pour leur impartialité, l’analyse se révèle bougrement sensée, sans tomber dans le complotisme bas du front.…

RAP contre RN : le retour des momies

Musicalement, le rap français a toujours eu 15 ans de retard sur le rap US. Idéologiquement, on est plus sur du 35 ans… Outre atlantique, le rap ne se cache plus depuis longtemps d’être une musique ultra-libérale et conservatrice, à l’image des « minorités » qui le portent : Kanye West a fait son coming-out trumpiste depuis un bail, Tyler The Creator raille la démagogie démocrate et Suicide Boys claironne son entre soi de rappeurs white trash. Evolution naturelle pour une musique qui est passée du ghetto aux stades de football en quelques années, et qui n’a jamais caché son opportunisme, tant elle est calquée sur le « capitalisme sauvage » (aka : le narcobanditisme) en vogue dans les quartiers.

En France, c’est un peu plus compliqué, car le rap a longtemps été une musique d’Etat. Sous la férule soviétique de Jack Lang, il est même devenu l’instrument premier de la propagande « ethno-différentialiste » (lol) menée tambour battant avec les ingénieurs sociaux du mitterrandisme (Sos Racisme et autres entités conçues pour entretenir la sécession des « quartiers »).…

© Patrick de Pontonx
Réponse à l’appel des 6 000 chrétiens contre l’extrême droite

Le journal La Croix, dans sa parution du 18 juin 2024, a fait la promotion de « L’appel de 6 000 chrétiens intitulé : “Au nom de notre foi, nous voterons contre l’extrême-droite” ».

Cet appel a été lancé par le Collectif « Justice et Espérance », dont La Croix se borne à indiquer qu’il a été « initié par un collectif de jeunes chrétiens ». Parmi les signataires, catholiques, protestants, ou chrétiens de l’entre-deux, l’on compte de nombreux pasteurs et « plus de 70 prêtres ». On relève aussi, au vol, la signature d’un « citoyen prêtre », de militants écologistes, de socialistes, d’une communiste, d’un « anarchiste chrétien », de militants ou d’associations LGBT. On trouve également, parmi d’autres, un « chrétien LFIste », des « humains », des membres du Nouveau Front Populaire, des représentants des Scouts de France, des citoyens du monde engagés dans leur paroisse et la démocratie.

Y figurent également beaucoup d’organismes tels qu’Alternatives catholiques, qui promeut « l’écospiritualité » et appelle à « faire le deuil de la doctrine sociale » de l’Église, parce qu’elle « ne prend pas parti ».…

Thibault Muzergues : l’Europe post-populiste

Dans votre dernier ouvrage, vous montrez que le postpopulisme est progressivement en train de supplanter le populisme de la décennie dernière. Qu’entendez-vous par postpopulisme, et en quoi se distingue-t-il du populisme ?

Le postpopulisme est d’abord un moment, ce qui vient après le populisme : la crise populiste des années 2010 est déjà derrière un grand nombre de pays européens (hormis l’Allemagne et la France, qui y sont encore), et les populistes ne font plus recette : regardez l’Italie, où la Lega de Matteo Salvini est retombée sous la barre des 10% et termine derrière Forza Italia (pourtant menée par le fantôme de Silvio Berlusconi), alors que le Mouvement Cinq Étoiles, qui fait le plus mauvais résultat de son histoire dépasse tout juste cette barre des 10%. Le populisme, qui se basait sur un clivage entre le peuple et les élites, ne fait plus recette, et il est aujourd’hui dépassé par un retour au clivage classique entre la gauche et la droite – avec une droite plus conservatrice toutefois, et une gauche qui se cherche encore.…

Saint-Etienne : les agresseurs du candidat RN sont liés à LFI

Militants RN : l’enfer du tractage

Peut-être faudrait-il d’abord définir ce qu’est un « tractage banal » pour un militant du RN. Depuis plus d’une semaine, Hervé Breuil, 70 ans, et sa petite équipe arpentent les marchés de Saint-Étienne à la rencontre des électeurs, dans la joie et la bonne humeur. Il y a Monique* et Jacques*, un couple de 58 et 66 ans, mais aussi Catherine*, 68 ans, et enfin le petit jeune de la bande, Mathieu*, 23 ans. Au marché de Bellevue déjà, puis sur le marché de Fauriel, le mercredi 19 juin, veille de l’agression, l’équipe décrit un climat de tension avec d’autres militants de partis concurrents. « Je mets toujours un point d’honneur à dire bonjour à mes homologues avec un grand sourire, je n’ai aucune animosité, certains pourraient être mes enfants », raconte Hervé Breuil. Il poursuit : « Bien souvent, je n’ai aucune réponse, mais parfois, ça les rend fous, et les insultes fusent.

Mila et Alice Cordier portent plainte contre Raphael Arnault

Les faits remontent au 16 octobre 2023, quand la jeune Mila s’était rendue à un rassemblement en hommage au professeur Dominique Bernard, à Lyon. Sur place, la jeune femme avait alors été abordée par Raphaël Arnault, et dit avoir été « agressée et menacée ». Un enregistrement, émanant du téléphone de la jeune Mila, avait alors été rendu public par le collectif Némésis. Dans cet enregistrement, on entend notamment Raphaël Arnault proférer de violentes menaces de mort à l’encontre d’Alice Cordier : « Cette bouffonne d’Alice Cordier qui repartage les Kurdes, j’ai un conseil à lui donner : qu’elle vienne là-bas, vers les Kurdes. On va lui mettre une balle dans la tête. C’est tout ce qu’il va se passer. »

Fausses accusations d’antisémitisme : Libé lance une cabale contre le candidat RN Joseph Martin

Ce lundi 17 juin, dans son article intitulé « Le Rassemblement national et ses candidats racistes, antisémites et complotistes » et rédigé par Pierre Plottu et Maxime Macé, le journal Libération jetait en pâture le candidat investi par le Rassemblement national dans le Morbihan, Joseph Martin, en l’accusant d’antisémitisme. À l’origine de cette accusation, un tweet datant du 22 octobre 2018, repris par Libération sans contexte, qui stipulait : « Le gaz a rendu justice aux victimes de la Shoah. »


À peine publié, l’article a été immédiatement repris par de nombreux journalistes et opposants politiques, comme Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste : « Il s’agit d’un candidat RN. La matrice du RN est le racisme et l’antisémitisme. Simple. Son soutien au Gvt Netanyahou n’est qu’une façon de se « blanchir » et de trouver un nouvel argument dans la guerre des civilisations qu’il entend mener contre les Français musulmans. Basic » ou encore Marine Tondelier, secrétaire nationale d’EELV : « Mesdames et Messieurs… Je vous présente Joseph Martin, candidat RN dans le Morbihan.

[Exclusif] Violences et menaces de mort : les plaintes contre La Jeune Garde et Raphaël Arnault

L’Incorrect a eu accès aux procès-verbaux de six plaintes déposées à l’encontre du collectif antifa La Jeune Garde entre 2022 et 2024 – plaintes qui constituent la partie émergée de l’iceberg, puisque toutes les victimes d’agressions de la part de La Jeune Garde et de Raphaël Archenault ne portent pas nécessairement plainte.

La plainte la plus récente date 14 juin pour « des faits de menace matérialisée par écrit, image ou autre objet de violences » et pour « violences subies ». La victime explique qu’il a été informé par des amis qu’une menace de mort à son encontre a été inscrite sur la statue Louis XIV de la place Bellecour de Lyon : « Pleure X tu pisseras moins dans ton chino ». Ce dernier explique surtout avoir été agressé le jour même avec sa fiancée et un ami à la gare de Lyon Perrache, où ils ont été pris à partie par un groupe d’une dizaine de personnes.…

L’Incorrect numéro 77

Retrouvez le magazine de ce mois ci en format

numérique ou papier selon votre préférence.

Retrouvez les numéros précédents

Pin It on Pinterest