Résultats de recherche 68

Résultats de recherche:

Si vous n'êtes pas satisfait des résultats ci-dessous, vous pouvez lancer une autre recherche.

<div class="vc_row wpb_row vc_row-fluid" ><div class="wpb_column vc_column_container vc_col-sm-12"><div class="vc_column-inner "><div class="wpb_wrapper"> <div class="wpb_text_column wpb_content_element vc_custom_1525815226256" > <div class="wpb_wrapper"> <h3 style="text-align: left;"><span style="font-size: 18pt;"><span style="font-family: georgia, palatino, serif;">L’Action française tiendra un colloque au Forum de Grenelle samedi 12 mai de 14h à 18h, intitulé <em>Mai 68  et le Bien commun : utopies, échecs et perspectives</em>. Deux membres de la rédaction de l’Incorrect sont invités pour l’occasion ; Jacques de Guillebon et Gabriel Robin, qui répond aux questions posées par l’Action française (https://www.actionfrancaise.net/2018/05/08/mai-68-nest-pas-un-evenement-isole/). </span><span style="font-family: georgia, palatino, serif;">Mai 68 est un mouvement paradoxal, peut-être mythifié, dont l’influence reste palpable sur la société française. Tentative de réponse sur le mystère 68 avec Gabriel qui se prête avec joie à l’exercice, lui qui est plutôt habitué à poser les questions !</span></span></h3> <p> </p> <h4 style="text-align: left;"><span style="font-family: georgia, palatino, serif; font-size: 14pt;"><strong>Clouscard dira de Mai 68 qu’il fut une révolte bourgeoise, libérale-libertaire, revigorant le capitalisme. Qu’en pensez-vous ?</strong></span></h4> <p> </p> <p style="text-align: left;"><span style="font-family: georgia, palatino, serif; font-size: 14pt;">Votre question est très vaste, mais aussi très complexe, et il me sera difficile d’y rendre pleinement justice. Je crois qu’il convient préliminairement de préciser que Mai 68 n’est pas un événement isolé, sorti de nulle part.</span></p></div></div></div></div></div></div>…

Un rendez-vous à ne pas manquer ! Des invités de prestige pour une soirée exceptionnelle. Réservez dès aujourd'hui votre soirée du jeudi 31 mai 2018 à Paris.

« En tant que révolutionnaires, vous êtes des hystériques qui réclament un nouveau maître. Vous en aurez un » : c’est ce que Lacan prédisait aux soixante-huitards. Ils auraient dû l’écouter.

<br/><br/><span class="accesslimited">Alors que le groupe Ange s’apprête à fêter ses cinquante bougies à la fin du mois, L’Incorrect s’est entretenu par téléphone avec son chanteur et fondateur Christian Decamps. Avec ses faux airs de druide des temps modernes, le petit gars de Belfort, 73 ans, est un véritable érudit du rock ainsi qu’un exégète des années 70. Il nous raconte la genèse de son groupe, sa formidable ascension, sa rencontre avec Johnny Hallyday et bien d‘autres choses encore. Passionné par l’époque médiévale, c’est un rural dans l’âme qui porte un regard désabusé sur la modernité. Entretien avec une légende du rock progressif. [...] Retrouvez cet entretien dans le dernier numéro de L'Incorrect et en libre accès pour les abonnés.</span><div class="woocommerce"><div class="woocommerce-info wc-memberships-restriction-message wc-memberships-message wc-memberships-content-restricted-message">Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :<a href="https://lincorrect.org/notre-offre/">Notre Offre</a></div></div>

<br/><br/><span class="accesslimited">« Il y a dans toute œuvre d’art une tentation surmontée de suicide ». M. Butor / « Le peintre est boucher, certes, mais il est dans cette boucherie comme dans une église, avec la viande pour Crucifié » G. Deleuze / « L’univers artistique est plus ou moins réservé à ceux qui en ont un peu marre ». M. Houellebecq [...] Retrouvez cet article dans le dernier numéro de L'Incorrect et en libre accès pour les abonnés.</span><div class="woocommerce"><div class="woocommerce-info wc-memberships-restriction-message wc-memberships-message wc-memberships-content-restricted-message">Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :<a href="https://lincorrect.org/notre-offre/">Notre Offre</a></div></div>

<div class="vc_row wpb_row vc_row-fluid" ><div class="wpb_column vc_column_container vc_col-sm-12"><div class="vc_column-inner "><div class="wpb_wrapper"> <div class="wpb_text_column wpb_content_element vc_custom_1579703707498" > <div class="wpb_wrapper"> <h3 style="text-align: left;"><span style="font-size: 18pt; color: #000000; font-family: georgia, palatino, serif;">Pierre-Yves Gomez a récemment publié un essai remarqué intitulé <em>L’esprit malin du capitalisme </em>(Desclée de Brouwer, 2019) dans lequel il analyse les conséquences de la financiarisation de l’économie à partir de la capitalisation boursière des fonds de pensions américains. Il y dénonce la croyance aveugle en une croissance irréversible qui permettrait d’absorber la totalité des dettes présentes. Premier volet de l’entretien.</span></h3> <p> </p> <p style="text-align: left;"><span style="font-size: 14pt; font-family: georgia, palatino, serif;"><b><span style="color: black;">Vous analysez l’émergence du capitalisme spéculatif à partir de la loi ERISA de 1974 qui oriente vers les marchés financiers cotés en bourse l’épargne collectée par les fonds de pension américains. Dès lors, c’est la rentabilité du capital espérée par l’actionnaire qui dicte la conduite de l’entreprise et non l’inverse. Est-ce une inversion des finalités, l’entreprise existant pour la finance et non plus la finance au service de l’entreprise ?</span></b></span></p> <p> </p> <p style="text-align: left;"><span style="font-family: georgia, palatino, serif; color: black; font-size: 14pt;"> C’est effectivement ce qui se met en place avec la financiarisation de l’économie au milieu des années 1970.</span></p></div></div></div></div></div></div>…

<br/><br/><span class="accesslimited">A Turin, six jeunes gens se croisent, s’aiment, complotent et se cherchent. Une comédie satirique et mélancolique d’Eugène Green, toujours en première ligne pour défendre la civilisation contre le vide spirituel et le matérialisme. Ce petit roman de 200 pages passerait facilement inaperçu parmi les parutions de janvier s’il n’y avait son titre : Moines et chevaliers. Un roman moyenâgeux ? Non : un roman qui loue deux modes de vie anciens, impensables pour nos contemporains tournés vers la jouissance, la transformation de soi et la destruction des contraintes. À Turin, de nos jours, six personnages de vingt ans se croisent, discutent, couchent ensemble, s’égarent. En arrière-plan, l’enlèvement d’un banquier pour motifs politiques façon Aldo Moro, et l’assassinat d’une fillette. Comédie légère et mélancolique, charge contre l’américanisation de l’Europe, appel à la foi pour combler le vide de nos sociétés, il y a tout cela dans ce roman vivant, rapide, plaisant, servi par une belle langue où, comme chez Vian, le whisky devient houisqui et le tramway, tramouais. Interviouve. [...] Retrouvez cet entretien dans le dernier numéro de L'Incorrect et en ligne pour les abonnés.</span><div class="woocommerce"><div class="woocommerce-info wc-memberships-restriction-message wc-memberships-message wc-memberships-content-restricted-message">Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :<a href="https://lincorrect.org/notre-offre/">Notre Offre</a></div></div>

<br/><br/><span class="accesslimited">Effervescence au Maroc où l’émergence d’une jeune scène musicale prend les allures de magma en fusion. Entre tradition et contemporanéité, événementiel et divertissement, une nouvelle page d’histoire culturelle s’y écrit en ce moment même. Reportage. [...] Retrouvez cet article dans le dernier numéro de L'Incorrect et en ligne pour les abonnés.</span><div class="woocommerce"><div class="woocommerce-info wc-memberships-restriction-message wc-memberships-message wc-memberships-content-restricted-message">Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :<a href="https://lincorrect.org/notre-offre/">Notre Offre</a></div></div>

Ce dimanche 19 janvier était organisée par le collectif Marchons enfants, qui rassemble 22 associations comme La Manif Pour Tous ou Alliance Vita, une grande mobilisation contre le projet de loi bioéthique. Ce dernier est discuté en séance publique au Sénat à partir de ce mardi. Malgré sa majorité de droite, la chambre haute a déjà adopté le texte en commission. Ceci rendait la manifestation de ce dimanche encore plus déterminante. L'Incorrect a bravé le froid pour la suivre.

Pin It on Pinterest