Skip to content

Afrique du Sud : Brendin Horner, victime de la chasse aux blancs ?

Il n’avait que 21 ans. Retrouvé pendu à un poteau le 2 octobre, non loin de la ferme de Bloukruin où il travaillait, le corps de Brendin Horner présentait des marques de torture et de strangulation. Son décès s’ajoute à celui de Chantel Kershaw, une fermière blanche agressée sexuellement puis tuée par deux hommes dans la région de Johannesburg.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© DR

Inquiet de ne pas voir revenir Brendin, c’est son patron, Gilly Scheepers, qui fait la découverte macabre : la voiture du jeune homme tachée de sang, le corps à demi-dénudé. Pour les fermiers blancs, c’est le meurtre de trop. Depuis des mois, les Afrikaners subissent une recrudescence d’attaques. « Il était très enthousiaste ce jour-là. Cela faisait un an, jour pour jour, qu’il travaillait avec nous. Ce jeune homme avait toute la vie devant lui », a déclaré, amer, Gilly Scheepers à Times Lives. La violence de la scène du crime retransmise sur toutes les chaînes de télévision a quand même fait réagir la ministre de la Justice, Ronald Lamola.

Le 6 octobre, cinq jours après le meurtre, lors de la comparution au tribunal des assassins présumés, des milliers de manifestants en colère ont tenté de s’infiltrer dans la prison où ils étaient enfermés pour les « necklacer » : une pratique qui consiste à mettre une personne dans des pneus et l’enflammer. Il a fallu un solide cordon de police pour que Sekwetje Isaiah Mahlamba, 32 ans, et Sekola Piet Matlaletsa, 44 ans, échappent au lynchage devant le tribunal de justice de Senekal. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest