Skip to content

Andy Ngo, la bête noire des antifas !

Andy Ngo est un journaliste américain de Portland (Oregon) qui publie dans le Wall Street Journal, le New York Post, ou The Post Millennial. Il est la bête noire des groupes antifas dont il peaufine le portrait depuis des années. Son compte Twitter (@MrAndyNgo), suivi par 755 000 personnes, est une source d’information inouïe sur l’extrême gauche.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Appel au meurtre d’Andy Ngo, tagué à Portland lors d’une manifestation antifa / Photo Andy Ngo

« Antifa » est un mouvement anticapitaliste, anarchiste, antiraciste. Il se réfère au manuel Antifa : the anti-fascist handbook (Mark Bray) et n’apprécie guère qu’un journaliste dévie de la propagande concoctée par ses théoriciens-maison. Alors il a fallu convaincre Andy Ngo de renoncer à ses ardeurs d’enquêteur. Celui-ci ne cédant pas aux manœuvres d’intimidation, on est passé à la vitesse supérieure. Fin juin 2019, Ngo se fait tabasser alors qu’il couvre une manifestation antifa à Portland. Coups de batte de baseball, poing américain, il est hospitalisé avec une hémorragie cérébrale. Le journaliste ne cédant pas aux coups, il a fallu tagger « Kill Andy Ngo » sur les murs de la ville, divulguer son adresse, se regrouper en bas de chez lui la nuit, rôder devant chez ses parents.

Alors Ngo a cédé. Un mois avant la sortie de son livre, il a quitté sa ville natale de Portland et trouvé refuge à Londres. Ironie du sort, ce trentenaire est le fils de boat people. Ses parents ont fui le Vietnam communiste en 1979 et se sont rencontrés dans un camp de réfugiés onusien avant d’obtenir l’asile aux États-Unis. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest