Bat Ye’or : « Je soutiens tous ceux qui luttent contre la dhimmitude »



Juive égyptienne, Gisèle Orebi dite Bat Ye’or (littéralement « fille du fleuve », le Nil) a dû fuir son pays natal après 1956. Ses travaux intellectuels portent sur la notion de dhimmi ainsi que sur Eurabia (2005) néologisme qui renvoie à une fusion consentie euro-arabe. Dans son Autobiographie politique (2017), elle raconte son combat pour restituer aux dhimmis leur histoire.
Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

.

remi@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This