Twin Peaks, saison 3 : UNE LEÇON D’ÉLECTRICITÉ

© Showtime

Alors que les séries sont aujourd’hui devenues plus prescriptrices en termes de musique que les radios généralistes, revenons sur la bande originale de la plus mythique d’entre elle, dont le réalisateur, David Lynch, s’est toujours montré autant avant-gardiste dans l’image que dans le son : Twin Peaks, saison 3.

C’était l’un des évènements audiovisuels de l’année, certains disent de la décennie : le retour de Twin Peaks. Alors que les gloses, nourries par l’inventivité démente du réalisateur, se sont déjà multipliées autour de la saison 3, la signification des personnages et la description de son univers aussi luxuriant que vertigineux, nous allons nous intéresser à un aspect souvent négligé, et pourtant ô combien essentiel : la musique de la série.

Toute l’œuvre de David Lynch est caractérisée par l’intérêt particulier que le réalisateur porte à la bande-son. Déjà, lors des deux premières saisons, il y a vingt-cinq ans (…)

Journaliste

jklejman@lincorrect.org