Skip to content

Covid et complot : se tenir par le pinceau

Ces derniers jours, un chiffre a fait le bonheur des complotistes : le taux d’hospitalisation pour Covid en 2020 s’élève « à peine » à 2% de toute l'activité hospitalière. Une fois recontextualisé, ce chiffre démontre pourtant que le Covid a été 18 fois plus grave qu'une grippe - et ce, avec toutes les mesures sanitaires « tyranniques » qui ont été prises.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© DR

Les complotistes se targuent d’avoir toujours raison, et pour cela ils prennent les faits à témoin et sur le ton goguenard qui les caractérise font mine de remarquer que le complotisme d’hier est « comme par hasard » la vérité d’aujourd’hui. D’apparence, comme tout ce qui est faux, on pourrait leur donner raison, on pourrait croire qu’ils ont vu avant ce que nous voyons seulement à présent, mais ce serait tout à la fois leur accorder un souci pour la vérité dont ils se foutent complètement et méconnaître tout aussi radicalement la façon dont on la recherche, avec prudence et circonspection, en étant aussi bien attentif aux détails qu’à l’ensemble du tableau pris dans les ténèbres que chaque motif dessine maladroitement.

Lire aussi : Éditorial essais de l’été : La France contre les hyènes

Sans parler de leur façon de faire le tri entre ce qui sert leur vision et ce qui ne la sert pas, ni lister toutes leurs arguties et la totalité de leurs raisonnements fallacieux, on peut s’intéresser à un argument qu’ils reprennent en boucle ces temps-ci, et censé démontrer leur prescience : le taux d’hospitalisation de 2020 du Covid s’élevant « à peine » à 2/100 de l’ensemble de l’activité hospitalière, soit près de 230 000 hospitalisations. Sachant que la cause première d’hospitalisation en France, l’alcoolisme, monte à 400 000, « à peine », ce qui relativise grandement le prétendu faible pourcentage du Covid et outre l’absurdité de considérer sans le resituer un chiffre lissé sur un an lors d’une épidémie comprise sur cinq mois et répartie de façon hétérogène sur le territoire, pourcentage qui ne nous dit rien non plus de la durée d’hospitalisation en réanimation des malades Covid, on se contentera de regarder les chiffres de ce rapport mis en comparaison avec la grippe à laquelle nos amis ayant toujours raison aiment à comparer le covid.

Eh bien ces 2/100 d’occupation représentent à peu près 18 fois l’impact d’une grippe annuelle sur le système de réanimation hospitalier

Eh bien ces 2/100 d’occupation représentent à peu près 18 fois l’impact d’une grippe annuelle sur le système de réanimation hospitalier (faites vos propres recherches les sachistes !). Autrement dit, les complotistes qui accusaient le gouvernement de mentir sur les réa pour imposer leurs mesures liberticides arguant que la grippe aussi déborde les services de soins critiques sans qu’on sourcille d’habitude et qu’on en profite pour mettre le pays sous cloche, en découvrant ces fameux 2/100 se sont sûrement dit qu’ils avaient encore une fois eu raison « comme par hasard », ajoutant ainsi un barreau à cette échelle qu’ils construisent afin de pouvoir repeindre aux couleurs de leur psychose le plafond du réel. Deux fous repeignent une pièce, l’un d’eux a besoin de l’échelle dont l’autre se sert pour repeindre le plafond : « Prends-la, je me tiens au pinceau ! »

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest