Guillaume de prémare : Bleu blanc rose et Gilets jaunes

© Benjamin de Diesbach pour L’Incorrect

Guillaume de Prémare a toujours voulu s’engager. Un atavisme sans doute : son père était officier de cavalerie, blessé en Indochine. Né en 1967, dernier d’une fratrie de dix enfants, il se passionne pour la politique. Il faut dire que dans sa famille, de tradition catholique et légitimiste, le sujet est omniprésent. Mais pas totalitaire : « En 1974, pour l’élection présidentielle, j’étais impressionné par Arlette Laguiller, par son énergie, son activisme ». Adolescent, Guillaume fait une rencontre intellectuelle qui le marquera : les catholiques sociaux du XIXe siècle, Ozanam, Le Play, La Tour du Pin surtout, et son Vers un ordre social chrétien. [...] Retrouvez cet article dans le dernier numéro de L'Incorrect et en ligne pour les abonnés.
Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

.

degestas@lincorrect.fr

Pin It on Pinterest

Share This