La Grande Muraille d’Amérique

Crédits : @DR

Ce mur est à Trump ce que la pomme était à Chirac. Un objet arrivé là un peu par hasard, mais qui symbolise le programme et finit par rassembler un électorat. Bien plus qu'une solution technique pour stopper les migrants, il pourrait symboliser le changement doctrinal des Etats-unis au sujet des relations à tenir avec ses voisins. Détrompez-vous tout de suite, nous ne parlons pas d'un simple mur, il s'agit d'une majestueuse muraille. Sa présence dans la campagne électorale trumpienne a été constante, son électorat y veille, ses détracteurs pleurent quand on la mentionne. Le président américain est beaucoup moins chauvin quand on s'attarde un peu sur sa pensée, sa muraille est une imitation de la grande muraille de Chine. René Girard aurait dit que nous sommes devant un cas de désir mimétique. Lire aussi : Jair Bolsonaria, Trump de l'Amérique du Sud Le voisin du sud a élu récemment Andrés Manuel López Obrador et les deux hommes se sont déjà parlés. L'observateur inattentif dirait que tout sépare ces deux figures absolument charismatiques mais il aurait tort. Suite à découvrir dans L'Incorrect et en accès abonné.
Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

Alphonse Moura est géopolitologue, maître en Sciences Politiques et Relations Internationales ; spécialiste des rapports de force et fondateur de l'école géopolitique bourguignonne, basée sur la Sainte Trinité du réalisme – Thucydide, Machiavel et Hobbes.

moura@lincorrect.fr

Pin It on Pinterest

Share This