Skip to content

L’art français de la guerre

A travers une dizaine de batailles l'auteur souhaite rendre visible la grandeur française, cette "fureur française", cet acharnement qui a tant de fois surpris nos ennemis.

Partage

© « Jeanne au siège d'Orléans » de Jules Lenepveu, vers 1886-1890
De la bataille de Fornoue durant les guerres d’Italie où l’expression surgit de l’effarement des Italiens devant l’acharnement des Français, jusqu’à la charge à la baïonnette du 27 mai 1995 à Sarajevo, la « fureur française » caractérise un certain tour national dans la manière de se comporter à la guerre. Quand ce peuple débonnaire, […]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest