Skip to content

L’axe du PIR

L’alliance des antifascistes avec les indigénistes de l’inénarrable Houria Bouteldja devrait être mort-née. Mais cette alliance contre-nature vient d’être scellée à Seattle, avec l’occupation du quartier de Capitole Hill, et l’éviction de la police municipale par les antifas dans le sillon des manifestations « Black lives matter ». Comme la lumière nous vient désormais de l’Ouest, les indigénistes, tout comme le comité « Justice pour Adama » espèrent sans doute s’en inspirer pour reproduire cet exploit en France.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© DR
D’après leurs idées fondamentales, ces deux courants militants devraient pouvoir se mélanger autant que l’huile et l’eau. Les principes antifascistes stipulent que le fascisme est un mouvement politique qui survient pour sauvegarder les intérêts du grand patronat, du capitalisme, du « système », en écrasant les classes pauvres révoltées par l’injustice sociale.
La suite est réservée aux abonnée. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This