Skip to content

Le Vrai Croyant : les faux prophètes

Dans un essai fécond quoique critiquable sur bien des points, Éric Hoffer analysait en 1951 les ressorts des mouvements de masse.

Partage

© DR
Classique des sciences sociales paru en 1951, Le Vrai Croyant est un essai bien conduit, alternant analyses fécondes et assertions caricaturales, qui ausculte méthodiquement les traits communs des mouvements de masse, qu’ils soient politiques, sociaux ou religieux : mécanismes d’attraction originelle, caractéristiques de ses membres et de ses leaders, techniques d’unification et de sacrifice. Privilégiant les variables sociologiques et psychologiques – en quoi il mésestime le poids des idées, au point de les juger interchangeables – Éric Hoffer pose qu’ils sont majoritairement formés par des « frustrés » (dont il analyse finement les strates) à la recherche d’une vocation nouvelle pour échapper à leur Moi. [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest