Skip to content

Les élèves anglais, blancs et pauvres mis au ban par le système éducatif

Le 21 juin, le Dailymail publiait le compte rendu d’un comité d’éducation britannique, dont les travaux démontrent que les enfants blancs défavorisés sont laissés de côté par le système d’éducation britannique. Aucune trace en revanche du « racisme systématique » dénoncé par les décoloniaux.

Partage

© DR

Le Commons Education Select Committee surveille le travail du ministère de l’éducation qui couvre l’aide sociale aux enfants, les écoles, les collèges, les lycées et l’enseignement supérieur. Ce comité, constitué en majorité par des conservateurs, a déclaré publiquement que les élèves blancs issus de la classe ouvrière font partie des groupes les moins performants du pays et qu’ils se sentent abandonnés par la hiérarchie.

Cette étude scientifique fait part du retard de ces enfants en comparaison avec ceux d’autres ethnies. Le comité tire la sonnette d’alarme en informant que certaines expressions « politiquement controversées » - comme celle du « privilège blanc – poussent le système éducatif à laisser pour compte les petits écoliers blancs. Les députés, au regard de la loi sur l’égalité datant de 2010, exhortent les établissements à changer de ligne sous peine d’être sanctionnés par la justice.

Le fossé du « privilège blanc »

Le travail du Commons Education Select Committee mentionne notamment deux cartes de l’Angleterre. Elles révèlent que la classe ouvrière vit dans les zones les plus pauvres ; témoignant ainsi du poids conséquent des inégalités géographiques. Le rapport revient sur la non-éligibilité de la classe ouvrière pour les repas scolaires dans certains espaces du pays alors que les chercheurs démontrent que les élèves bénéficiant de la gratuité des repas scolaires ont systématiquement de meilleurs résultats [ ...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest