Skip to content

Une marche pour la vie restreinte mais déterminée

Dimanche 17 janvier, à l’occasion de la Marche annuelle pour la vie, environ 5000 personnes se sont rassemblées place du Trocadéro pour montrer au gouvernement leur opposition aux mesures facilitant encore et toujours l’accès à l’IVG. Restrictions sanitaires obligent, la manifestation se tenait également sur Zoom via un écran géant, une première. Reportage.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Photo par Jeanne Leclerc pour L'Incorrect

Ambiance plus que festive place du Trocadéro : sur la scène les intervenants et chanteurs se succèdent, devant l’écran géant permettant à 10 000 personnes (selon les organisateurs) de participer virtuellement à la manifestation. Parmi les artistes, Patrice Martineau interprète ses titres « Touche pas à ma vie » et « De vos entrailles », repris en cœur par la foule.

L’ambiance est festive mais les revendications urgentes : le 20 janvier seront débattues au Sénat deux lois décisives en rapport avec l’avortement. La première relative à l’allongement du délai légal de recours à l’IVG de 12 à 14 semaines de grossesses (impliquant de broyer le crâne déjà ossifié du fœtus). La seconde, dite « bioéthique », contenant l’amendement n°524 autorisant l’élimination d’un fœtus en parfaite santé jusqu’à neuf mois de grossesse en cas de « détresse psycho-sociale » chez la mère. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest