Skip to content

Mathieu Bock-Côté, le conservateur venu du froid

Partage

© Laszlo Kovacs pour L’Incorrect
Intellectuel reconnu au Canada, et détracteur redouté du multiculturalisme à la Trudeau, Mathieu Bock-Côté défend une Alternative crédible pour une droite en quête d’intelligence. Fier de son héritage et de sa culture, et profondément attaché à sa « petite nation », comme il l’appelle en citant la belle formule de Milan Kundera, Mathieu Bock-Côté a rejoint très tôt le Parti Québécois, le principal parti qui luttait pour l’indépendance du pays. Pourtant, le militant a vite ressenti un besoin de parler en son nom propre, en tant qu’universitaire et intellectuel, et non plus au nom d’un appareil. Ses aspirations à une vie intellectuelle ambitieuse et structurée se heurtaient en effet à l’étroitesse inhérente aux partis, dans lesquels la liberté de parole est toujours conditionnée. Pour autant, Mathieu Bock-Côté nuance, sans la renier, la critique radicale que Simone Weil a développée dans sa Note (...) À découvrir dans le nouveau numéro de L’Incorrect et en ligne pour les abonnés.
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest