Skip to content

Savoir-faire des ostréiculteurs français : huîtres à la douzaine

C’est bientôt Noël et son horrible corvée de magasins surpeuplés. Comme chaque année, nous voici accablés à chercher des cadeaux improbables. Au fond de ce tunnel de l’angoisse brille la promesse d’un bon repas : le gueuleton des fêtes. Parmi le foie gras, l’oie rôtie et les raviolis aux cèpes trône l’huître française. Gobez et savourez ce coquillage élégant qui possède le parfum de l’Atlantique.

Partage

© Benjamin de Diesbach pour L'Incorrect
Parmi tant d’huîtres toutes closes / Une s’était ouverte, et bâillant au soleil / Par un doux zéphir réjouie / Humait l’air, respirait, était épanouie ». Silencieuse, belle et heureuse, ainsi Jean de La Fontaine décrit l’huître en 1678. Dans le livre VIII, la fable du Rat et de l’huître est une confrontation entre la […]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest