Skip to content

Stella Kamnga : Ligue de défense noire française

Stella Kamnga en a gros sur la patate, et pas la langue dans sa poche ! Cette jeune Camerounaise débarquée voilà trois ans en France s’est fait connaître cet été à l’occasion du mouvement Black Lives Matter, importé en France notamment par Assa Traoré, qui défend avec vigueur la mémoire de son délinquant et agresseur sexuel de frère Adama, et la Ligue de Défense Noire Africaine, dont elle n’hésite pas à pointer d’un doigt sûr l’hypocrisie.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Benjamin de Diesbach pour L’Incorrect
Dans une longue vidéo, elle s’en prenait au violeur Egountchi, porte-parole de la LDNA, dans des termes que nous sommes ici trop pudiques pour les retranscrire. Mais plus que tout, c’est le lent délitement de la société française, qui se regarde s’effondrer sous les coups de boutoir indigénistes, qui l’effare. Elle, dont chaque mot respire l’amour de la France, est terrifiée par la décadence de ce peuple pluri-millénaire qu’est le nôtre. « J’étais à Sarcelles l’autre jour… C’est comme si le train avait pris un tunnel entre Creil et l’Afrique. Le bruit, l’odeur, l’état délabrement. Même au Cameroun ce n’est pas comme cela », lâche-t-elle, encore incrédule devant ce qu’elle a vu. [...]
La suite est réservée aux abonnées. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This