Skip to content

Vincent Léglantier : « La filière viticole française est à genoux »

Plusieurs nuits consécutives de gel ont brûlé les bourgeons de nombreuses vignes. Une catastrophe pour les viticulteurs puisqu’une grande partie de leur récolte pourrait être perdue. Un désastre qui touche tous les vignobles. Vincent Léglantier est vigneron en Champagne et nous explique la situation. Entretien.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Vincent Léglantier, viticulteur à Saudoy

Que s’est-il passé dans nos vignes cette semaine ? 

Comme vous avez pu le voir ces derniers jours, principalement dans les nuits entre lundi et mercredi, nous avons connu une vague de gel. Les températures sont descendues autour de -4°C. Ce qui provoque de nombreux dégâts, principalement dans les secteurs les plus hâtifs que sont le Vitryat, les coteaux du Sézannais et l'Aube. Dans des secteurs comme chez moi, il y avait entre 10 et 20% de dégâts. Dans les plus hâtifs, on va jusqu'à 40 ou 50% de dégâts. Pour nous c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Contexte financier, crise du Covid-19… Les ventes de bouteilles se sont effondrées depuis le premier confinement. Les restaurateurs ont fermé, les mariages se sont annulés. La disparition de ces évènements festifs est une grande perte pour nous.

D'un côté on est tristes de voir que le travail d'une année puisse être ainsi abîmé en l'espace de deux nuits. Mais d'un autre côté on relativise, on a bien vu ce qu'il s'est passé chez nos voisins et amis bourguignons. Dans le Chalonnais et le sud de la côte de Beaune, c'est une catastrophe. Ils ont entre 80 et 90% de dégâts. Dans le secteur bordelais qui est un peu plus avancé, où les feuilles étaient déjà sorties, ils ont aussi subi un triste sort. Les secteurs déjà en détresse comme le Languedoc ont été encore très lourdement touchés. La filière viticole française est à genoux. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest