Skip to content

Damien Rieu sur Marc-Philippe Daubresse : « Il faut frapper d’ostracisme tous ceux qui pactisent avec les islamistes »

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Les républicains

Le sénateur LR Marc-Philippe Daubresse est investi par LR pour les élections municipales à Lille. Malgré son discours ferme sur l’islamisme, le candidat de droite essaye de s’attirer les grâces des Frères musulmans locaux, soutiens traditionnels de Martine Aubry. Interview avec le lanceur d’alertes Damien Rieu, qui a révélé la semaine dernière sur Twitter les manœuvres troubles de M. Daubresse. 

 

Dans une vidéo diffusée sur les RS, vous dénoncez la collusion de Marc-Philippe Daubresse, ancien ministre de droite et candidat aux élections municipales à Lille, avec certains islamistes. Qui sont-ils ?

 

À Lille, les Frères musulmans sont décisifs pour les élections. Le faiseur de roi dans l’agglomération, celui qui peut faire basculer un scrutin, c’est leur leader, Amar Lasfar. Les Frères musulmans soutiennent Aubry depuis plusieurs mandats, mais Daubresse tente de les retourner à son profit, en utilisant Faroukh Khanfar comme porte d’entrée, en se rendant au salon UOIF du Nord dimanche dernier, en multipliant les rendez-vous en toute discrétion.
Ce qui me scandalise moi ainsi qu’une grande partie de ses militants et cadres c’est que LR tient un discours totalement inverse sur l’islamisme. Il y a une contradiction insupportable.
La candidate En Marche, la gauche Aubry ou les écologistes, eux, ne font pas de fausses promesses à ce sujet, c’est sûr. Ils ont choisit leur camp. Mais les candidats LR doivent arrêter de jouer double jeu et de mentir à leurs électeurs. La direction de LR est scandalisée par ces révélations mais n’ose pas réagir. S’ils ont la main molle contre leur brebis galeuse, alors les électeurs n’auront rien à attendre d’eux sur la question de l’islamisme s’ils reviennent au pouvoir.

 

Est-ce un cas isolé pour vous, ou est-ce maintenant un clientélisme « classique » ?

 

C’est effectivement généralisé dans toute la France, quelque soit l’étiquette, sauf pour le RN. Je travaille sur le référencement des compromissions des maires sortants. La liste est interminable, je n’arriverai sans doute pas à tout référencer. Il faut que les militants et les équipes de campagne se révoltent contre ce genre de compromission. Il faut briser la loi du silence et frapper d’ostracisme tous ceux qui pactisent avec les islamistes qui ont pour objectif de faire appliquer la charia. Surtout quand ils prétendent lutter contre sur les plateaux de télévisions et dans les hémicycles.

 

 

Propos recueillis par la rédaction 

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest