Skip to content

Macron, la disparition

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Nicolas Pinet, en très grande forme, pour L'Incorrect
Il allait être chef de guerre ou Churchill ou grand sachem, quelque chose du genre. On allait bien voir. L’Histoire lui offrait sa crise qui fabrique les grands hommes. Eh bien, pas du tout : non seulement on n’a rien vu, mais on a pu contempler le vide intérieur, de l’État, et surtout de son chef.
La suite est réservée aux abonnées. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This