Skip to content

L’exception contre la série

Depuis le 14 mars les écrans sont noirs. Plus de films, plus de tournages, l’industrie du cinéma est au point mort et les 15 000 personnes au chômage partiel ne voient pas grand-chose venir.

Partage

© Ange Appino pour L'Incorrect
Si le mois de juillet est évoqué, sous la pression des grands studios qui souhaitent maintenir la sortie de Tenet, le nouveau Nolan du nouveau Mulan de Disney, le Cinéma vit une crise historique. Du jamais vu depuis sa création, même en temps de guerre la pellicule tournait. Netflix est ravi, le confinement lui a rapporté 15 millions d’abonnés supplémentaires. Certes on ne se tape plus la rombière et son Chanel n° 5 qui débarque avec cinq minutes de retard et qui ne voit pas le problème de faire lever un rang entier pour caler son derrière au milieu, ni l’affreux boutonneux et son paquet de pop-corn qui vous agressent les oreilles. Mais le téléviseur, aussi grand soit-il, ne ...
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest