À l’ombre des épées

Crédit : Benjamin de Diesbach pour L’Incorrect

La tradition des ferias est centrale dans l’identité méridionale. Le tourisme de masse les a transformées en vastes beuveries dans les années 80. À Béziers, la mairie rend à ces six jours de fête leur authenticité. En remettant le taureau au centre du village.

« Monsieur le maire, on a un problème : il y a 4 000 personnes ». Quelques jours auparavant, Robert Ménard récemment élu maire de Béziers avait refusé de participer à la messe réservée aux notables de la ville, qui était célébrée en petit comité dans la chapelle de l’arène. Et décrété que cette liturgie qui lance les ferias serait désormais publique et pratiquée directement sur le sable de la piste. Les 300 chaises…

A découvrir dans le dernier numéro de L’Incorrect et en ligne pour les abonnés.

Journaliste

llecomte@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This