Skip to content

A Marseille, la République a toujours la banane

Parmi les éléments qui traditionnellement caractérisent les pays du tiers monde, il y a l’organisation électorale.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Mairie de Marseille / DR

Bien entendu, la désorganisation électorale peut-être soigneusement organisée. Par opposition aux démocraties libérales du bloc de l’Ouest, la seconde moitié du XXe siècle a utilisé l’expression « république bananière » pour qualifier les pays du tiers-monde qui organisaient des élections tenant plus du cirque que du scrutin. Avec la dégradation de l’instruction publique, et l’arrivée massive de populations en provenance des pays en question, certains lieux en France connaissent désormais des journées de vote comparables à celle du citoyen centrafricain qui vote pour l’alternance à la mairie de Bangui.

Lire aussi : Paupérisation de la France : Le grand déclassement [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest