Skip to content

Zemmour et Covid : à sournois, sournois et demi

Candidat à la présidence de la République, Éric Zemmour n'a jamais tenu une ligne claire sur la Covid depuis le début de la crise sanitaire. Pire encore, ses propos sur le vaccin et le pass sanitaire ont très vite varié.

Partage

© Zemmour Facebook

Quoiqu’aspirant aux plus hautes responsabilités, Éric Zemmour n’a pas, depuis le début de la crise sanitaire, exposé de façon cohérente la politique qu’il aurait menée pour endiguer la propagation du Covid s’il s’était trouvé aux responsabilités. Ses contradictions sont apparues de façon magistrale à l’arrivée de la quatrième vague.

On s’attend donc à ce que Zemmour approuve les décisions du chef de l’État, quitte à railler le fait qu’il ait été son inspirateur et à lui suggérer de le suivre sur les autres sujets

Le 6 juillet dernier dans Face à l’info, sur CNews, alors que le gouvernement s’apprête à prendre de nouvelles mesures, Éric Zemmour s’oppose à l’obligation vaccinale (« Ce serait totalitaire ») et prône clairement l’incitation : « On peut favoriser la vaccination. On peut, par exemple, rendre le “pass” obligatoire dans différents endroits. […] On a le droit, quand on est au gouvernement, de choisir ce qu’on veut favoriser ». Il ajoute cette proposition : « On pourrait supprimer la gratuité pour les tests PCR ». [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest