Skip to content

Affaire Augustin : quand l’exagération crée l’emballement

C’est l’histoire d’un emballement dont notre époque est devenue coutumière. L’affaire Augustin a enflammé la toile cette dernière semaine, témoignant de part et d’autre du spectre politique d’un faible souci de la vérité des faits. Récit.

Partage

© DR

L’affaire Augustin a débuté médiatiquement le lundi 24 août. Les mensuels LyonMag et l’Etudiant Libre relayent alors les éléments communiqués par le frère de la victime dans un post facebook qui sert de source unique.

D’après ses dires, les faits se seraient déroulés place Bellecour, au plein cœur de Lyon, dans la soirée du vendredi 21 aout. Devant l’arrêt de bus Bellecour – le Viste précisément. Voyant un groupe de cinq individus agressant deux jeunes femmes vers 23 heures, le jeune Augustin, 17 ans, décide d’intervenir pour les défendre. S’il permet aux victimes de se réfugier dans un Monoprix attenant, Augustin aurait ensuite été sauvagement agressé par ces « racailles colorées » qui l’auraient « fracassé gratuitement » sans que personne n’intervienne. Le frère de la victime écrivait qu’Augustin avait plusieurs dents cassées, une fracture de la mâchoire et une opération des cervicales. Ces éléments ont d’ailleurs été repris, avec un conditionnel de rigueur par nos soins dans la journée. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest