Skip to content

Affaire Duhamel : Macron mal à l’aise

D’après nos informations, le président de la République Emmanuel Macron serait particulièrement gêné par l’affaire Duhamel. En cause : sa proximité avec le politologue, et la résonance que cette affaire trouve dans l’histoire du couple présidentiel.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© DR

Révélée au grand jour par le livre La Familia Grande de l’avocate Camille Kouchner, l’affaire Duhamel n’a pas fini de faire trembler l’intelligentsia française. Le président de la République Emmanuel Macron serait particulièrement gêné par cette affaire. Et pour cause : en plus de l’onde de choc propagée au sein de la bourgeoisie intellectuelle qu’il fréquente, le couple présidentiel entretenait une relation privilégiée avec Olivier Duhamel, qui a été son professeur à Sciences Po Paris, et qui lui aurait dispensé des notes et des conseils tout au long de la campagne présidentielle. Duhamel était aussi proche d’Ismaël Emelien (conseiller politique du président jusqu’en février 2019 et l’affaire Benalla) qui a été un autre de ses élèves et qu’il considère comme son « meilleur poulain ».

Le 23 avril 2017, au soir du premier tour de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron convie ses soutiens à la Rotonde, célèbre brasserie du VIe arrondissement, pour célébrer les résultats. Olivier Duhamel est l’une des nombreuses personnalités présentes, entre Gérard Collomb et Jacques Attali, Stéphane Bern et François Berléand. Dès le lendemain, Duhamel est convié à un autre déjeuner très sélect en compagnie de Brigitte Macron, de Frédéric Mion – directeur de Sciences Po – et de Brigitte Taittinger – directrice de la stratégie et du développement de l’école – dans un restaurant du VIIe, dans la célèbre rue Saint-Guillaume, non loin des locaux de l’école. Parmi d’autres sujets, ils réfléchissent ensemble à l’identité du futur Premier ministre : Duhamel avance les noms de Jean-Yves Le Drian et de Bruno Le Maire ; Frédéric Mion plaide le dossier Édouard Philippe. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest