Skip to content

Agustín Laje, el gaucho de droite

« Cadre organique antiféministe formé par le Pentagone », « homophobe et antidroits », « le gourou qui inspire Vox » : Agustín Laje est un jeune argentin de 31 ans qui a déjà beaucoup d’ennemis dans toute l’Amérique latine mais aussi en Espagne où il conseille le parti Vox. Puisqu’il dénonce avec talent les ravages du progressisme dans les sociétés latinos, son audience hors du commun en fait désormais l’ennemi public numéro 1 de la gauche sud-américaine. En plein capharnaüm covidien, il livre à L’Incorrect son premier entretien à un média français.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
©DR
L’Argentine est parvenue à empêcher la légalisation de l’avortement il y a deux ans. Vous avez été une figure de cette opposition. Comment y êtes-vous arrivé et qu’allez-vous faire avec le nouveau gouvernement proavortement ? Je dirais que la clé a été la structure bicamérale du pouvoir législatif argentin. La loi a été approuvée à la chambre des députés avant d’être rejetée par les sénateurs. Il existe quelques différences entre les deux chambres mais je crois que ce qui a compté d’abord est le virage stratégique du mouvement pro-vie vis-à-vis des deux instances. Je m’explique : au moment du combat à la chambre des députés, les pro-vie se sont limités à donner des arguments légaux, moraux et scientifiques.
La suite est réservée aux abonnée. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This