Skip to content

Anne Hidalgo: plus laide la ville

Anne Hidalgo est réélue, et largement s'il vous plaît. Plus de saleté, d'insécurité, de stations de métro (officieusement) plus desservies car devenues des salles de shoot, plus d'embouteillages, plus de trottoirs arc-en-ciel, plus d'arbres abattus, plus de clientélisation, plus de subventions englouties dans le tonneau des Danaïdes des associations progressistes. Mais moins de Paris. Tout a un prix.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Il y a une semaine, les Parisiens apprenaient sans surprise que leur édile était reconduite à son poste. La forte abstention témoignait alors du peu d'intérêt des électeurs pour un scrutin qui semblait joué d'avance : scindée entre l'ectoplasmique Agnès Buzyn et une Rachida Dati peinant à combler son déficit de popularité, l'opposition avait bien peu de chances de l'emporter. Plébiscitée en 2014 par l'engeance des pubards mangeurs de boulghour, la matrone des Vélib' a été légitimement confirmée dans ses fonctions : selon l'INRIX, elle a hissé Paris au quatrième rang des villes les plus embouteillées du monde l'an dernier. Ses électeurs lui font confiance pour décrocher le podium – et pourquoi pas la médaille d'or ? – avant la fin de son second mandat. Bogota, Rio et Rome peuvent trembler : Hidalgo a plus d'une piétonnisation dans son sac !
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest